Suivez-nous

Actualité

Australie: des organisations catholiques saluent le nouveau Premier ministre

Le nouveau Premier ministre travailliste d’Australie, Anthony Albanese, a prêté serment lundi 23 mai. Des organisations catholiques lui ont adressé leurs félicitations, l’exhortant à placer la compassion et la justice au cœur de sa gouvernance.

Les organisations catholiques d’Australie ont félicité le nouveau Premier ministre du pays, Anthony Albanese, après la victoire de son parti travailliste aux élections fédérales du 21 mai.

Elles exhortent l’ex-chef de l’opposition de centre-gauche à s’attaquer à des questions clés telles que la crise du personnel dans les secteurs de la santé et des soins aux personnes âgées et à aider les plus défavorisés de la société.

S’attaquer aux problèmes liés aux soins de santé 

Saluant l’élection du nouveau gouvernement, Catholic Social Services Australia s’est ainsi réjoui, faisant allusion aux origines populaires du nouveau Premier ministre: «Les millions d’Australiens qui comprennent ce que c’est que de lutter, jour après jour, pour mettre de la nourriture sur la table, pour s’assurer que leurs enfants reçoivent une bonne éducation, pour vivre en sécurité dans une maison qu’ils peuvent appeler un foyer, ont maintenant un responsable national qui a les mêmes expériences vécues.»

Son président, Francis Sullivan, a espéré que le nouveau Premier ministre «ne suive pas le chemin balisé par les privilèges et les droits», mais en comprenne et apprécie «les opportunités et les responsabilités qu’un gouvernement équitable, juste et compatissant peut offrir à tous ses citoyens».

Catholic Health Australia demande pour sa part au nouveau gouvernement Albanese de s’attaquer à un certain nombre de problèmes liés aux soins de santé, notamment la crise du personnel dans le secteur de la santé et des soins aux personnes âgées, la réforme du secteur de l’assurance maladie et l’importance accrue des soins palliatifs.

«Tout gouvernement entrant est confronté à une longue liste de problèmes urgents, mais la fourniture de soins de qualité et de compassion à nos aînés doit figurer en tête de liste», a relevé Pat Garcia, directeur général du système de santé catholique d’Australie. Les hôpitaux catholiques australiens sont en général tenus par des congrégations religieuses. Toute l’Australie est couverte par le service social catholique, au service de tous.

Protéger le réseau éducatif catholique

Dans une déclaration parue près d’un mois avant les élections fédérales, le 19 avril, l’épiscopat australien rappelait l’importance de sauvegarder la liberté religieuse, ainsi que le système éducatif. Les évêques invitaient alors la future équipe gouvernementale à veiller à ce que le choix de l’école reste «une option accessible à toutes les familles», en particulier défavorisées. En Australie, l’Église gère de nombreuses institutions, scolarisant plus de 777 000 Australiens par an dans près de 1 700 écoles.

Anthony Albanese a prêté serment lundi et s’est rendu dans la foulée à Tokyo pour un sommet du Quad -Dialogue quadrilatéral (États-Unis, Japon, Inde, Australie). À Canberra, le décompte des voix se poursuit pour déterminer s’il obtiendra la majorité absolue au Parlement, ou bien s’il devra trouver des alliés pour gouverner.

Le parti travailliste du Premier ministre Albanese a évincé la coalition libérale de son prédécesseur Scott Morrison lors des élections législatives de samedi 21 mai.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA