Suivez-nous

Actualité

Garantir le vaccin pour tous: l’appel de la Comece à l’UE

Dans un communiqué conjoint, la Commission des conférences épiscopales de l’Union européenne (Comece) et Caritas Europa demandent aux institutions européennes de garantir l’accès au vaccin pour tous, notamment pour les populations des nations les plus pauvres. Il s’agit là d’une «urgence morale mondiale».

La Comece et Caritas Europa saluent tout d’abord la mobilisation économique rapide des États membres de l’UE pour soutenir les recherches de la communauté scientifique dans le développement des vaccins. Désormais, «l’humanité dispose d’outils efficaces pour faire face à la pandémie». Mais plusieurs questions importantes sont apparues: «comment les accords ont-ils été négociés entre les institutions de l’UE et les entreprises pharmaceutiques ? (…) Qui recevra les vaccins en priorité ? Comment augmenter les capacités de production, les moyens de produire n’étant pas toujours situés à l’intérieur des frontières de l’UE ? Et pourquoi les institutions publiques semblaient-elles si peu préparées ?»

Les deux instances catholiques le soulignent: dans tout ce processus, l’Union européenne a un rôle crucial à jouer, en insistant sur «l’urgence morale» de rendre les vaccins disponibles et abordables pour tous selon les principes de solidarité, de justice sociale et d’inclusion sur lesquels elle s’est fondée.

L’UE est ainsi invitée à définir rapidement et en détail sa stratégie en matière de vaccins et à mettre en œuvre des campagnes de vaccination de masse «non seulement pour la sécurité et la protection de l’Europe, mais aussi pour (…) les personnes vivant dans les nations les plus pauvres». A cet égard, la Comece et Caritas Europa se félicitent de la mise en place de l’outil mondial Covax, qui vise à garantir un accès équitable aux vaccins anti-Covid, y compris dans les régions économiquement plus vulnérables.

Si différents outils de lutte contre la pandémie sont désormais disponibles, «les capacités organisationnelles et logistiques doivent être développées pour répondre à la demande de vaccination de masse», et le nouveau mécanisme d’incubateur Hera devrait permettre «d’identifier et d’éliminer les goulots d’étranglement dans la production de vaccins et d’ajuster la production pour répondre à l’émergence de nouveaux variants du virus».

En ce moment historique, les institutions européennes sont appelées à «compenser l’impact dévastateur de la crise en termes d’anxiété, d’inégalités sociales émergentes et d’appauvrissement de larges segments de la population mondiale», ainsi qu’à «aider ses États membres à promouvoir des campagnes d’information et de sensibilisation de masse pour surmonter les craintes par rapport à la vaccination et à la désinformation».

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA