Suivez-nous

Actualité

Journée de prière pour l’Église en Chine, le cardinal Zen devant le tribunal

Arrêté le 10 mai et libéré le jour même, le cardinal Joseph Zen a comparu le 24 mai devant la justice de Hong Kong. Les autorité chinoises lui reprochent de ne pas avoir correctement enregistré un fonds d’aide aux militants pro-démocratie, dont la finalité était de soutenir financièrement les coûts judiciaires et médicaux des personnes arrêtées lors des grandes manifestations de 2019.

Jean-Charles Putzolu, Delphine Allaire – Cité du Vatican

L’évêque émérite de Hong Kong avait été interpellé par la police chinoise avec d’autre personnalités au nom de la loi sur la sécurité nationale et pour «conspiration de collusion avec des forces étrangères», un chef d’accusation passible de la réclusion à perpétuité dans l’ex-colonie britannique. Brièvement détenu puis libéré, le cardinal Joseph Zen, âgé de 90 ans, n’a finalement été inculpé mardi «que» pour un défaut d’enregistrement d’un fonds de soutiens aux militants pro démocratie, un fonds aujourd’hui dissous. Il encourt une amende de 1 200 euros, selon l’AFP. 

Au lendemain de l’arrestation du cardinal, le Saint Siège avait exprimé sa vive inquiétude, assurant suivre le dossier avec une extrême attention.

 

Date symbolique du 24 mai

Par ailleurs, cette première audience, qui a renvoyé le procès au 19 septembre, s’est tenue à une date symbolique, le 24 mai, journée de prière pour l’Église en Chine.

Instituée en 2007 par le Pape Benoît XVI dans une Lettre pontificale, la Journée mondiale de prière pour l’Église en Chine coïncide avec le jour où les fidèles catholiques chinois célèbrent la fête de la Bienheureuse Marie, Auxiliatrice et Patronne de la Chine, vénérée au sanctuaire marial de Sheshan à Shanghai. L’année suivante, en 2008, le Pape bavarois composait la prière à la Vierge Marie en lui demandant de porter dans son cœur le sort de l’Église en Chine.

Ce mardi soir à Hong Kong, le cardinal Joseph Zen célèbrera une messe «pour la Chine».

Appel du Pape après le Regina Cæli

Dimanche 22 mai, place Saint-Pierre, François, à l’avant-veille de cette journée de prière, avait apporté sa proximité spirituelle aux catholiques de Chine, affirmant s’informer sur la vie et les situations souvent compliqués des fidèles et des pasteurs, et priant «tous les jours» pour eux. «Je vous invite à vous joindre à cette prière, afin que l’Église en Chine, dans la liberté et la tranquillité, puisse vivre en communion effective avec l’Église universelle et exercer sa mission d’annoncer l’Évangile à tous, apportant ainsi une contribution positive au progrès spirituel et matériel de la société», avait exhorté le Souverain pontife argentin.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA