Suivez-nous

Actualité

La Parole de Dieu «révèle Dieu et nous conduit à l’Homme»

À l’occasion du dimanche de la Parole de Dieu, instauré par le Pape François en Septembre 2019, des laïcs venus des cinq continents ont reçu les ministères de lecteurs et de catéchistes. La Parole de Dieu doit nous conduire à aimer nos frères et soeurs, et nous amener à découvrir le vrai visage de Dieu, a exhorté le Saint-Père dans son homélie.

Claire Riobé-Cité du Vatican

Le dimanche de la Parole de Dieu a été institué par un motu proprio du Pape François, le 30 Septembre 2019. Célébré chaque 3e dimanche du temps ordinaire, ce temps veut encourager les croyants à une plus grande familiarité avec les Ecritures. Car la Parole de Dieu veut demeurer en nous pour combler nos attentes, guérir nos blessures, et venir renouveler notre foi, a d’emblée expliqué le Saint-Père dans son homélie.

La Parole nous révèle le visage d’un Dieu aimant

Premier point de l’homélie du Saint-Père, «la Parole révèle Dieu». C’est à travers les Ecritures Saintes et la vie de Jésus que nous pouvons découvrir quel est le vrai visage de Dieu. «Il n’est pas un observateur froid, détaché et impassible, mais le Dieu-avec-nous, qui se passionne pour notre vie et s’implique jusqu’à pleurer de nos larmes», explique François. Cette Parole nous permet d’entrer en relation avec un Dieu ni neutre ni indifférent, mais qui au contraire «nous défend, nous conseille, prend position en notre faveur, s’implique et se laisse affecter par notre douleur.», souligne le Pape.

En nous racontant l’histoire de l’amour de Dieu pour l’humanité, la Parole de Dieu nous libère également des peurs et des idées préconçues à son sujet, pouvant parfois éteindre la joie de notre foi. «La Parole brise les fausses idoles, démasque nos projections, détruit les représentations trop humaines de Dieu et nous ramène à son vrai visage, à sa miséricorde», a expliqué François. «La Parole de Dieu nourrit et renouvelle la foi : remettons-la au centre de la prière et de la vie spirituelle !»

«Frères et sœurs, demandons-nous : portons-nous dans notre cœur cette image libératrice de Dieu ou bien le considérons-nous comme un juge rigoureux de notre vie, un douanier rigide ? Notre foi est-elle porteuse d’espoir et de joie ou bien est-elle encore travaillée par la peur ?»

La Parole de Dieu nous conduit à l’Homme

La Parole de Dieu doit aussi nous pousser à sortir de nous-mêmes, pour aller à la rencontre de nos frères et sœurs. Car la lecture de la Parole «nous provoque et nous ébranle en nous ramenant à nos contradictions. Elle ne nous laissera pas tranquilles, si un monde déchiré par l’injustice fait les frais de cette tranquillité, où les plus faibles paient toujours le prix fort.», a averti François.

Le Saint-Père met également en garde contre les «tentations de rigidité» et de « pélagiansime » au sein de l’Eglise. Car la Parole de Dieu ne nous a pas été donnée pour nous divertir, mais pour soigner nos frères et soeurs. Elle ne fait pas abstraction de la vie, mais nous situe dans la vie, «à l’écoute du cri des pauvres, des violences et des injustices qui blessent la société et la planète, pour que nous ne soyons pas des chrétiens indifférents, mais actifs, créatifs, prophétiques.» 

«J’ai parlé de rigidité, de ce pélagianisme moderne, qui est une des tentations de l’Église, a encore mis en garde le Saint-Père. Et cette autre tentation, celle de rechercher une spiritualité angélique, est l’autre tentation d’aujourd’hui : les mouvements spirituels gnostiques, le gnosticisme, qui vous propose une Parole de Dieu qui vous met « en orbite » et ne vous laisse pas toucher la réalité»

«Demandons-nous donc : voulons-nous imiter Jésus, devenir des ministres de la libération et de la consolation pour les autres ? Sommes-nous une Église docile à la Parole ? Sommes-nous une Église à l’écoute des autres, qui s’engage à tendre la main pour libérer nos frères et sœurs de ce qui les opprime, pour dénouer les nœuds de la peur, pour libérer les plus fragiles des prisons de la pauvreté, de la lassitude intérieure et de la tristesse qui éteint la vie ?»

De nouveaux ministres de la Parole

Au cours de la célébration de ce dimanche, une quinzaines de femmes et hommes laïcs ont reçu un ministère de lectorat et de cathéchisme, dans une volonté du Pape de mettre d’avantage en valeur le charisme missionnaire de chaque baptisé. Ces derniers sont désormais «appelés à la tâche importante de servir l’Évangile de Jésus, de l’annoncer pour que sa consolation, sa joie et sa libération parviennent à tous.», a déclaré le Saint-Père peu après l’homélie.

Cette mission est celle de chacun d’entre-nous, a conclu François : «Laissons-nous pénétrer par la Parole Soyons des passionnés par l’Écriture Sainte.  Remettons la Parole de Dieu au centre de la pastorale et de la vie de l’Eglise ! (…) Ecoutons-là, prions là, mettons là en pratique !»

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA