Suivez-nous

Actualité

L’Amazonie passe la barre des 100 000 morts de la pandémie

Le Réseau ecclésial panamazonien (REPAM) publie des chifres sur l’incidence de la pandémie dans la région pan-amazonienne. Une champagne #VaccineAmazon est lancée pour inviter les gens à s’informer et à se vacciner.

Alina Tufani – Cité du Vatican

Les chiffres officiels publiés le 26 juillet parlent de 100 037 décès et de 3 500 761 personnes infectées par le Covid-19 en Panamazonie, une zone qui comprend les territoires de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie, de l’Équateur, de la Guyane, de la Guyane française, du Pérou, du Suriname et du Venezuela. Des chiffres probablement en deçà de la réalité.

La pandémie de Covid-19 a rendu encore plus visible le manque de soins de santé dans la région. Au cours des 16 derniers mois, les malades ont souffert du manque d’oxygène et de fournitures médicales.

Vaccins insuffisants et désinformation

La note du REPAM dénonce le fait que le nombre de personnes vaccinées reste très inférieur aux attentes. La lettre pointe du doigt deux problèmes : le manque de vaccins et la désinformation.

L’insuffisance des vaccins pour immuniser la population en Amazonie montre «la négligence et le manque de sérieux de la plupart des gouvernements nationaux face à la pandémie». D’autre part, «on assiste à une prolifération de campagnes de désinformation», allant du déni de la gravité de la pandémie à de nombreux mensonges et faussetés diffusés par le fanatisme politique et religieux, indique le REPAM, et «qui se répandent dans les communautés amazoniennes, au point que les gens refusent de se faire vacciner».

Solidarité et action urgente

Dans le cadre de l’Assemblée mondiale pour l’Amazonie, à partir de février 2021, les peuples et organisations communautaires amazoniens ont lancé un «cri» appelant à «la solidarité et à une action urgente pour faire face à l’urgence sanitaire» : garanties d’un accès universel à des vaccins fiables pour la population amazonienne, annulation de la propriété intellectuelle liée aux brevets pour faire face à la crise sanitaire mondiale Covid-19, intensification des soins médicaux immédiats et de l’accès aux médicaments, ainsi que la mise en place d’un revenu de base pour les familles touchées par la pandémie.

Face à cette situation, le REPAM demande aux autorités de fournir et d’envoyer des vaccins à la population amazonienne dans tous les pays, et «de ne pas ignorer les difficultés et les cris, notamment des plus pauvres et des plus fragiles». À cette fin, le réseau d’églises a lancé la campagne #VaccineAmazon, invitant les gens à s’informer et à se vacciner, en motivant leurs communautés à faire ce geste concret pour le bien commun.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA