Suivez-nous

Actualité

Le Pape accueille les bouddhistes de Mongolie

À l’occasion des trente ans de la création de la préfecture apostolique en Mongolie, une délégation bouddhiste a rencontré le Pape François ce samedi 28 mai au matin, au Vatican. Le Saint-Père a salué les relations amicales avec les membres de la religion majoritaire de ce pays d’Asie.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

C’est une première au Vatican : le Pape a reçu une délégation de représentants officiels du bouddhisme mongol à l’occasion des trente ans de la mission de l’Église dans ce pays et de l’instauration de relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la Mongolie. Cette visite a pour but «d’approfondir vos relations amicales avec l’Église catholique pour promouvoir la compréhension et la collaboration réciproque afin de construire une société pacifique», souligne François.

La paix, «ardent désir de l’humanité» est d’ailleurs le fil conducteur de son discours. «Il est urgent de promouvoir une culture de la paix et de la non-violence et de travailler à cela à travers le dialogue à tous les niveaux», affirme-t-il. La violence doit être rejetée sous toutes ses formes, y compris celle contre l’environnement, précise-t-il. «Malheureusement, il y en a qui continue d’abuser de la religion en l’utilisant pour justifier des actes de violence et de haine».  

Or, «Jésus et Bouddha ont été des constructeurs de paix et des promoteurs de la non-violence», rappelle le Pape, précisant que Bouddha enseigna que «la victoire laisse derrière elle une trainée de haine parce que le vaincu souffre. Abandonne toute pensée de victoire et de défaite et vis dans la paix et dans la joie».

«Dans un monde dévasté par les conflits et les guerres, en tant que leaders religieux, profondément enracinés dans nos doctrines religieuses respectives, nous avons le devoir de susciter dans l’humanité la volonté de renoncer à la violence et de construire une culture de paix», insiste François.

C’est ce que fait la petite communauté catholique en Mongolie, qui s’engage pleinement à promouvoir la culture de la rencontre dans un pays qui connait «une longue tradition de cohabitation pacifique des diverses religions». Le Pape souhaite qu’elle se poursuive «par la mise en œuvre effective de la liberté religieuse et la promotion d’initiatives conjointes pour le bien commun». À ce titre, la présence de la délégation bouddhiste au Vatican «est un signe d’espérance».

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA