Suivez-nous

Actualité

Le Pape ordonnera neuf prêtres pour le diocèse de Rome

Dimanche prochain, 25 avril, François présidera l’ordination presbytérale de plusieurs diacres de diverses nationalités, formés dans des séminaires et collèges de la Ville éternelle.

Vatican News

La messe d’ordination débutera à 9h00 à l’autel de la Chaire de la basilique saint Pierre; le Pape François imposera les mains à ces 9 diacres issus de divers pays et ayant suivi leur formation dans plusieurs instituts du diocèse de Rome: le grand Séminaire Pontifical Romain, le  Collège diocésain Redemptoris Mater, et le Séminaire de Notre Dame du Divin Amour.

Sous le signe de Don Bosco

Dans un communiqué, le vicariat du diocèse donne un aperçu de la vie et de l’histoire de la vocation de chacun d’entre eux. Georg Marius Bogdan, originaire de Roumanie, raconte son désir de devenir prêtre «dès l’enfance», inspiré par l’histoire de saint Jean Bosco. Le fondateur des salésiens marque également l’histoire de Salvatore Marco Montone, 32 ans, originaire de Calabre, qui raconte le jour de son baptême, lorsque le prêtre l’a «couvert d’une étole» parce qu’«il n’y avait plus de robes blanches pour les enfants».

Retrousser ses manches

Pour Salvatore Marco – un enfant de l’oratoire salésien de Spezzano Albanese – l’appel est venu la nuit «pendant l’adoration eucharistique à l’église» tandis que ses expériences avec la Caritas diocésaine lui ont fait fortement comprendre l’image si chère à François de «l’hôpital de campagne de l’église». «D’une certaine manière, j’ai été dans les mains de l’Église de Rome tendant la main aux plus pauvres», explique-t-il. L’histoire de Diego Armando Barrera Parra, un Colombien de 27 ans, présente des traits similaires. Il est bénévole depuis son enfance dans une prison pour mineurs et dans une fondation pour toxicomanes. «C’est là qu’est né mon désir de pouvoir aider et servir les autres pour toujours», raconte-il.

L’amour gratuit

Le plus jeune des neuf diacres est Manuel Secci, 26 ans, originaire de Rome ; il a grandi dans une paroisse de Torre Angela «où le sens de la communauté et les belles expériences» ont nourri sa vocation. Salvatore Lucchesi, un Sicilien de 43 ans, a au contraire ce qu’on appelle la «vocation mûre» d’une personne qui a ressenti un appel à l’adolescence, puis s’est déplacée à Rome pour des études universitaires, et l’a redécouverte sous le signe d’une totale gratuité de la grâce: «le Seigneur était là et ne m’a rien demandé».

Le football attendra

Le Brésilien Mateus Enrique Ataide da Cruz, 29 ans, est à Rome depuis sept ans pour suivre les cours du séminaire de Notre-Dame du Divin Amour. À l’âge de 15 ans, alors qu’il aidait un homme âgé à apprendre à se servir d’un ordinateur, il a dû, par contrat, prier avec lui et réciter le chapelet. «Ce que j’ai d’abord vécu comme une imposition est ensuite devenu une nécessité pour moi», témoigne-t-il.

Il y a aussi Riccardo Cendamo, un quadragénaire qui rêvait de devenir réalisateur – un métier qu’il a exercé pendant quelques années – et qui s’est ensuite rendu compte qu’il était sur une autre voie, et enfin Samuel Piermarini, 28 ans, un futur footballeur dans le viseur de l’AS Roma qui, au moment de signer son contrat, a  dit à l’entraîneur qu’il ne se sentait pas à la hauteur. Son orientation change radicalement, et maintenant le futur prêtre assure «avoir hâte» de son ordination.

La messe d’ordination sera transmise en direct sur Vatican Media, TV 2000 et Telepace.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA