Suivez-nous

Actualité

L’hôpital pédiatrique du Saint-Siège vaccine les Roms contre le Covid

À Rome, en moins d’un an, le dispensaire mobile de l’hôpital pédiatrique du Saint-Siège a mené une intense activité de prévention anti-covid auprès des Roms, grâce au projet «Ne m’oublie pas» (Nontiscordardimé) mis en place à la demande du Pape François pour promouvoir le droit à la santé des groupes les plus démunis et les plus faibles.

Vatican News

De juillet 2021 à ce jour, la clinique ambulatoire de l’hôpital pédiatrique du Bambino Gesù a effectué près de 700 vaccinations dans les camps de Roms de la capitale. Depuis 2016, les agents de santé du projet « Nontiscordardimé », né de l’expérience du Jubilé de la miséricorde voulu par le Pape François, s’engagent à offrir des soins de santé et d’autres types d’aides aux secteurs les plus fragiles de la population.

Covid-19 la gestion des urgences dans les réalités périphériques

Au cours des deux dernières années, les activités du projet ont été particulièrement consacrées à la gestion de l’urgence sanitaire liée à la pandémie dans les réalités périphériques de la ville et, même dans les phases les plus critiques, la clinique mobile ambulatoire de l’hôpital du Saint-Siège a régulièrement atteint les camps roms de Castel Romano, Salone, Salviati et Candoni. Les agents de santé ont fait de la sensibilisation sur les règles d’hygiène et de santé pour lutter contre la propagation du Covid et ont effectué des contrôles cliniques sur les enfants pour leur retour à l’école après des absences.

En collaboration avec des collègues de la fonction publique italienne, ils ont suivi les enfants et les nourrissons positifs à la Covid-19 qui ont passé leur période d’isolement au camp. Ils ont également facilité l’accès à des écouvillons nasopharyngés gratuits pour les enfants munis de cartes d’étrangers temporairement présent sur le sol italien ou de cartes européennes mais qui ne sont pas enregistrés auprès de la sécurité sociale italienne, et qui, à ce titre, ne peuvent bénéficier de prescriptions électroniques régionales.

700 doses de vaccin aux enfants, adolescents et jeunes adultes

À partir du mois de juillet dernier, le Bambino Gesù a proposé le vaccin anti-Covid dans les camps de Roms aux adolescents et aux jeunes adultes, et à partir de janvier 2022 aux enfants de la tranche d’âge 5-11 ans. La campagne de sensibilisation et de vaccination a impliqué le personnel du département des urgences, de l’admission et de la pédiatrie générale de l’hôpital pédiatrique, avec l’aide de chauffeurs bénévoles de l’association Bambino Gesù. Près de 500 enfants, adolescents et jeunes adultes ont été vaccinés, pour un total d’environ 700 doses de vaccin administrées. En particulier, dans le groupe pédiatrique, 90 enfants ont déjà terminé le cycle de vaccination tandis que, en ce qui concerne les adolescents, 123 ont terminé le cycle de vaccination et 33 ont également reçu la dose de rappel.

«Nous avons enregistré une bonne adhésion à la campagne de vaccination, parvenant à surmonter la méfiance initiale. Le désir de se protéger et de protéger les membres de sa famille des effets d’une maladie potentiellement grave et de ne pas être exclu de la vie sociale a prévalu» , explique le Dr Rosaria Giampaolo, responsable du projet de clinique ambulatoire mobile. «La campagne de vaccination a permis aux jeunes Roms d’être vaccinés directement dans les camps, en surmontant les difficultés pratiques d’accès aux services de santé», poursuit-elle. L’activité du dispensaire mobile a donc apporté «une contribution importante pour tenter de contrer et de contenir la propagation du SRAS Cov2 dans la région de Rome et pour promouvoir la protection sanitaire d’une partie de la population pour laquelle le vaccin risquait de rester exclu en raison de problèmes culturels et sociaux» .

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA