Suivez-nous

Actualité

Pâques: les Églises de Jérusalem invitent à chercher “les réalités d’en haut”

Dans leur message de Pâques paru mardi 6 avril, les patriarches et chefs des Églises de Jérusalem rappellent combien le Christ est uni aux hommes dans les afflictions traversées en ce bas-monde, et invitent à rechercher, par-dessus tout, les réalités célestes plutôt que terrestres.

«Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut: c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu» (Col 3,1). Ainsi débutent les vœux envoyés par les patriarches et chefs des Églises de Jérusalem aux chrétiens du monde entier depuis la Ville Sainte de la Résurrection, à l’occasion de Pâques.

Le patriarcat latin de Jérusalem tient à souligner dans cette missive combien avant ces moments de gloire, le Christ «souffrit énormément pour nous». «Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire?» (Lc 24,26).

Un instrument de mort devenu trône de gloire

Ainsi, «après avoir mangé une dernière Cène avec ses disciples, Jésus pria plaintivement dans le jardin de Gethsémani, acceptant docilement la coupe des douleurs qui lui était présentée. Il fut bientôt trahi, arrêté et emmené enchaîné. Le lendemain, il fut faussement accusé, condamné, battu et injustement condamné à une mort horrible sur la Croix», rappellent les chefs des Églises de la Ville trois fois sainte, précisant combien paradoxalement, cet instrument de douleur et de mort allait bientôt devenir «le trône de gloire du Christ». 

 

De cette manière, le Christ s’unit aux peines humaines. Les patriarches évoquent alors le contexte de la pandémie, et «la peine très grande» qu’il engendre au monde entier: «Des millions de personnes ont souffert d’une maladie grave, dont beaucoup ont succombé. Des millions d’autres ont été confrontés à de graves difficultés économiques, à l’isolement, à la solitude et au désespoir».

Nous réengager dans le sacré

«Notre Seigneur a été avec nous à travers toutes ces afflictions. Il est toujours avec nous», ont-ils poursuivi dans ce message d’espérance.

«Le matin de Pâques, le Christ nous apparaît à nouveau, ouvrant nos yeux pour voir son visage sur les visages de nos frères et sœurs dans le besoin, nous appelant à leur tendre la main avec des bras compatissants, leur apportant sa guérison, son réconfort, son pardon», ont-ils expliqué. Ce sont «les choses qui sont au-dessus» que le Christ appelle à chercher. Et les chefs des Églises de Jérusalem de conclure qu’«en ce joyeux jour de Pâques», ils se joignent à toute la chrétienté pour «nous réengager à cet appel sacré en cette période de crise permanente».

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA