Suivez-nous

Actualité

Terre Sainte: Caritas Italie appelle à ne pas oublier le peuple palestinien

Essayer de comprendre s’il existe «des voies possibles pour sortir du conflit historique entre Israël et la Palestine», identifier «les perspectives de vie pour le peuple palestinien». C’est l’objectif du webinaire «Terre Sainte, le drame des réfugiés palestiniens» promu jeudi 17 juin par le Bureau Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Caritas italienne.

Fausta Speranza – Cité du Vatican

Un dossier contenant des données et des témoignages produits par la Caritas italienne sera disponible en ligne à partir du 20 juin, Journée mondiale des réfugiés des Nations unies. Le dossier couvre les années et les phases d’un conflit éreintant raconté du point de vue des réfugiés palestiniens, explique Danilo Feliciangeli, coordinateur des projets humanitaires en Terre Sainte de la Caritas italienne.

Le peuple palestinien, dit-il, est victime d’une diaspora à l’intérieur de ses propres frontières et à l’extérieur, dans des pays d’accueil comme le Liban, la Jordanie, la Syrie.

Une pauvreté bien antérieure

L’objectif ne peut donc pas être seulement celui de faire face aux urgences en assurant une assistance, résume le coordinateur italien, exhortant à une forte prise de responsabilité pour chercher des solutions. 

 

Une partie du dossier est donc consacrée à la crise humanitaire en cours et aux interventions dans la bande de Gaza. À cet égard, Danilo Feliciangeli évoque une situation de besoin très grave, apparue après les onze jours de conflit, également enracinée dans la situation de pauvreté antérieure. Le conflit a fait 259 morts, détruit 1 500 maisons et infrastructures et placé 8 500 personnes sans abri.

Caritas Italie en Terre Sainte

L’engagement de Caritas Italie en Terre Sainte se concentre sur quatre domaines: les soins de santé dans la bande de Gaza, le développement de la condition des femmes dans un camp de réfugiés autour de Jérusalem, la réconciliation entre Arabes et Israéliens en Israël, et la promotion du volontariat des jeunes en faveur de certaines populations plus vulnérables. Ces programmes sont renouvelés d’année en année en fonction des priorités et des disponibilités. En ce qui concerne Gaza, Caritas Jérusalem vise à aider environ 6 000 personnes dans les zones marginalisées, en fournissant des diagnostics, des analyses de laboratoire, mais aussi une éducation sanitaire. Un engagement à renforcer après les onze jours de conflit en mai dernier, entre les forces du Hamas et Israël.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA