Suivez-nous

Actualité

Un chrétien copte et deux membres d’une tribu locale tués au Sinaï

Des jihadistes du groupe État islamique (EI) au Sinaï en Égypte ont tué par balles un chrétien égyptien et deux hommes d’une tribu, selon une vidéo de leur exécution diffusée sur les réseaux sociaux.

La vidéo publiée samedi 17 avril par le groupe jihadiste responsable de nombreuses exactions montre l’exécution effroyable de trois hommes: on y voit un chrétien copte égyptien de 62 ans tué à bout portant par un jihadiste s’en prenant aux chrétiens d’Égypte, qu’il accuse de soutenir l’armée égyptienne.

Dans un communiqué diffusé dimanche, l’Église copte a identifié l’homme exécuté comme Nabil Habashi Salama, en précisant que ce copte avait été enlevé il y a cinq mois par «des éléments takfiris», terme utilisé pour désigner des islamistes extrémistes.

Dans la même vidéo, deux jeunes présentés comme des membres de la tribu locale des Tarabine sont également tués par balles dans le désert. Ils sont accusés par les jihadistes d’avoir pris part à des combats au côté de l’armée égyptienne.

Les coptes, minorité régulièrement cible de violences

L’EI a revendiqué ces dernières années plusieurs attentats sanglants contre les chrétiens coptes, la plus grande minorité religieuse au Moyen-Orient. Ils constituent selon les estimations entre 10 et 15% des quelque 100 millions d’habitants que compte l’Égypte, pays en grande majorité musulman. La dernière attaque remontait au 2 novembre 2018, lorsqu’à Minya, un autocar transportant des pèlerins coptes vers un monastère de Haute-Égypte fut visé par balles. Cet attentat fit 7 morts et 14 blessés.

Depuis février 2018, l’armée égyptienne mène une opération d’envergure pour tenter de déloger les groupes extrémistes – dont “l’EI-Province du Sinaï” – qui sévissent principalement dans le nord de la péninsule du Sinaï.

(avec AFP)

 

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA