Suivez-nous

Actualité

Voyage du Pape au Canada, le programme détaillé dévoilé

Le Souverain pontife visitera le Canada du 24 au 30 juillet 2022, particulièrement Edmonton, Maskwacis, Québec, et Iqaluit. La Salle de presse du Saint-Siège a rendu public le programme détaillé du voyage, jeudi 23 juin. Ce nouveau déplacement international inclut une rencontre avec les anciens élèves des pensionnats et les autochtones participant au pèlerinage du 26 juillet au lac Sainte-Anne.

Salvatore Cernuzio – Cité du Vatican

De nombreuses rencontres avec les peuples autochtones, notamment les anciens élèves des pensionnats et les fidèles participant au pèlerinage évocateur du lac Sainte-Anne, marqueront le voyage du Pape François au Canada du 24 au 30 juillet. Un programme chargé, avec des rendez-vous espacés pour permettre au Pape de se reposer, dans lequel sont prévues des visites à Edmonton, Maskwacis, Québec, Iqaluit, quatre discours, quatre homélies et un salut.

Départ de Rome pour Edmonton

Le départ de l’aéroport de Rome/Fiumicino est prévu à 9 heures, dimanche 24 juillet, avec pour destination Edmonton. Le Pape y arrivera après un voyage d’environ treize heures, atterrissant à 11h20 (heure canadienne) à l’aéroport international, où aura lieu l’accueil officiel. Le voyage papal battra son plein le lendemain, lundi 25 juillet, avec une étape à Maskwacis, une communauté du centre de l’Alberta. Dans ce lieu situé à environ 70 km au sud d’Edmonton, François rencontrera à 10 heures les peuples autochtones des Premières nations, des Métis et des Inuits, dont une représentation avait été reçue au Vatican du 28 mars au 1er juin. Le Pape y prononcera le premier discours du voyage. L’après-midi, à 16 h 45, il rencontrera d’autres peuples autochtones et des membres de la communauté paroissiale à l’Église Sacré-Cœur d’Edmonton.

Le pèlerinage au Lac sainte Anne

Le mardi 26 juillet, en la fête des saints Joachim et Anne – à qui les peuples autochtones vouent une profonde dévotion- le Pape François célébrera une messe à 10h15 au Commonwealth Stadium d’Edmonton. À 17 heures, l’un des événements les plus significatifs de tout le voyage aura lieu: la participation de l’évêque de Rome au « Lac Sainte-Anne », le pèlerinage annuel en l’honneur de sainte Anne sur les rives du pittoresque Lac Sainte-Anne en Alberta. Pèlerinage fondé en 1887 par les missionnaires des Oblats de Marie Immaculée, il attire encore aujourd’hui quelque 40 000 pèlerins et tient particulièrement à cœur aux Premières nations qui y participent fidèlement chaque année. Le Pape présidera la liturgie de la parole et prononcera une homélie à cette occasion.

Arrêt au Québec

Le troisième jour du voyage, le 27 juillet, François se rendra à Québec, où il arrivera à 15h05, après être parti à 9h en avion d’Edmonton. À la résidence de la gouverneure générale, la « Citadelle de Québec », la cérémonie d’accueil aura lieu à 15h40, suivie d’une visite de courtoisie à la gouverneure Mary Simon, puis d’une rencontre avec le Premier ministre François Legault et les autorités civiles, accompagnés du corps diplomatique et des représentants des peuples autochtones. Le Pape adressera un discours à chacun d’entre eux. Toujours au Québec, François célébrera la messe le 28 juillet à 10 heures au sanctuaire national de Sainte-Anne-de-Beaupré, un lieu de culte dont les origines remontent au XVIIe siècle et qui attire jusqu’à un million de fidèles par an. Le deuxième rendez-vous du quatrième jour est à 17h, avec les vêpres dans la cathédrale de Notre Dame de Québec avec les évêques, les prêtres, les diacres, les séminaristes et les agents pastoraux.

Rencontre privée avec d’anciens élèves des pensionnats

La matinée du vendredi 29 juillet s’ouvrira par une rencontre privée avec des membres de la Compagnie de Jésus, à 9h, à l’archevêché de Québec. Au même endroit, le Pape rencontrera environ une heure et demie plus tard une délégation d’indigènes présents dans la ville francophone. A 12h45, le Souverain pontife partira en avion pour Iqaluit, capitale du territoire canadien du Nunavut, situé au sud du cercle polaire mais caractérisé par un climat polaire. Établie comme base aérienne américaine, elle a été utilisée par la communauté inuite pendant des siècles comme lieu de pêche. Son nom signifie « lieu de nombreux poissons ».

François se rendra à l’école primaire locale pour rencontrer en privé un groupe d’élèves des anciens pensionnats. Il s’agit des écoles créées par le gouvernement canadien à la fin du XIXe siècle et au cours des dernières décennies du XXe siècle pour assimiler culturellement les enfants autochtones. Confiés aux Églises chrétiennes locales, y compris l’Église catholique, dans ces institutions généralement sous-financées, les enfants ont souvent subi des abus physiques et psychologiques et des mauvais traitements. Certaines de ces victimes étaient venues à Rome lors de la réunion fin mars, et avaient raconté leur histoire au Pape, qui, lors de l’audience avec les autochtones et les évêques canadiens le 1er juin, avait publiquement demandé pardon. À l’issue de cette rencontre, prévue de 17h à 18h15, le Pape François sera transféré à l’aéroport d’Iqaluit, où se tiendra la cérémonie d’adieu. À 18h45, il partira ensuite pour Rome, où il atterrira le lendemain, 30 juillet, à 7 h 50, heure italienne.

Vatican News

À lire !

A website by Spartacus Digital USA